LES STATUES

Le Christ en Croix

 

Le grand Christ en croix (bois polychrome du XVIIème siècle), qu'une bonne âme armée d'un pinceau et de louables intentions avait affreusement peinturluré, nous est revenu transfiguré par les restaurateurs des ateliers ARTHEMA (Nozay-44). Le 20 décembre 2017, il a trouvé place dans la nef de Saint-Herlé. Il ne peut échapper au regard des fidèles et des visiteurs qui entrent par le porche sud.

 


Les statues de saint Herlé et de la "pietà trinitaire" sont  décrites dans l'onglet historique. Trois autres statues en bois polychrome, du XVIIème siècle, méritent attention :

- au-dessus de la porte d'entrée : sainte Anne et sa fille Marie ;

- sur le pilier, côté nef : saint Joseph arborant son emblème, le lys blanc ;

- sur le pilier, en face de saint Joseph : Notre Dame de Toute Grâce.


Vierge de la Libération, auparavant, située dans un oratoire à Bréhuel, cette statue en pierre est présente dans l'église depuis les années 1990. Statue bénie par le père missionnaire Oblat Marie Henri Le Douy (1922-1992) le 15.08.1946.


 

St Herlé : Cette statue accueille fidèles et visiteurs à l’entrée de l’église, sur un piédestal, passé le porche sud. La statue en bois (de tilleul) polychrome est due au ciseau de Youn Capitaine, sculpteur sur bois et sur pierre, résidant à Saint-Guénolé Penmarc’h. Autodidacte, partisan de la taille directe (c’est-à-dire sans études préalables : dessins, ébauches…), il se dit « sculpteur naturel d’imagination et d’instinct », dans la lignée des imagiers du Moyen Age mais de tradition celtique naturaliste. Elle est complémentaire de l'autre statue de St Herlé dans le choeur (voir onglet historique).