HISTORIQUE

La construction de cet édifice débuta en 1548 par la tour adossée à l'édifice précédent, d'époque romane sans doute. Mais à cause des guerres de la Ligue entre les protestants et catholiques ainsi que des brigandages de La Fontenelle (exécuté en 1602), les travaux furent interrompus pour ne reprendre qu'en 1603. La flèche fut achevée en 1693 et la sacristie ajoutée en 1736. Le clocher d'une hauteur de 55 m est l'un des plus élevés de Cornouaille. Il subit plusieurs fois la foudre, au cours des siècles, notamment en 1751 : les deux clochetons côté Ouest furent détruits puis reconstruits dans le style renaissance bretonne. L'église Saint-Herlé est classée Monument Historique depuis 1910.

 

Saint Herlé  et la Trinité, co-patrons de la paroisse, figurent dans une niche, de part et d'autre du chœur.

Saint Herlé

 

 

Saint Herlé (ou Erlé/Arlé) donne son nom à Ploaré (plou Arlé = la paroisse d'Arlé).

Saint Herlé,  diacre (il est vêtu de la dalmatique et porte le livre des évangiles).  Il serait venu d'outre Manche au Vème ou VIème siècle et serait mort martyr (il arbore la palme).

La "pieta trinitaire"

 

 

 

 

 La "pietà trinitaire" est d'une expressivité remarquable.

Les deux statues sont du XVIIème siècle, en bois polychrome.